le 20 Septembre 2017
 
Des professionnels
Un réseau national
Des chiffres
Infos - Actualités
Des liens
Des questions
Permis probatoire

Stages disponibles : 180 € en Ile de France, 180 € en Province
37, Boulevard Inkermann 92200 Neuilly-Sur-Seine - 01 47 45 26 49

Accueil > Informations A.S.C.U.R. France

A.S.C.U.R. France est un organisme agréé de formations continues créé en 1993.
Le siège national d'A.S.C.U.R. se trouve à Neuilly sur Seine.


LA FORMATION ET LA PREVENTION

En complément de mesures réglementaires, l'Etat cherche à faire appel au sens civique de chacun au travers d'actions de formation et de sensibilisation, et par le développement de partenariats avec les acteurs locaux.

L'enseignement du code de la route dans les écoles a été rendu obligatoire dès 1957. Cependant, il était limité à 30 minutes par mois, intégrées à l'horaire prévu pour l'enseignement civique et moral. De la même façon, quand l'attestation scolaire de sécurité routière (ASSR 1er niveau) a été créée en 1977, peu d'élèves de classe de 5ème avaient la possibilité effective de la passer.

Aussi, le CISR de 1981 défend l'adoption d'une nouvelle politique, visant à améliorer la formation des conducteurs. Cette démarche aboutit à la mise en place, en 1987-1988, de l'apprentissage anticipé de la conduite. Elle est confirmée avec l'adoption du permis à points et des stages de récupération de points en 1992, puis par la généralisation de l'ASSR de premier niveau et de second niveau en 1993 et 1994, complétés en 1996 par la création du Brevet de sécurité routière.

A partir de ce dispositif, le CISR du 25 octobre 2000 décide la mise en place d'un continuum éducatif : une Attestation de Première Education Routière est délivrée à l'issue de la scolarité primaire, tandis que l'ASSR 2ème niveau sera nécessaire pour passer le permis de conduire, et le BSR exigé pour la conduite d'un cyclomoteur (décret 2002- 675 du 30 avril 2002).


LA POLITIQUE DE SéCURITé ROUTIèRE

L'orientation nouvelle de la politique de sécurité routière adoptée en 1981 vise notamment à mobiliser et à aider les collectivités territoriales "propriétaires de la plus grande partie du réseau routier" à décliner la politique nationale au niveau local.

Pour ce faire, l'Etat a initié la mise en place de programmes, telles les enquêtes REAGIR (Aujourd'hui A.G.I.R.) visant à permettre une meilleure connaissance en matière d'accidents ; il participe également à l'élaboration des actions locales par le biais des Plans Départementaux d'Actions de Sécurité Routière.

Mais la mobilisation des acteurs locaux passe aussi par la coordination des différentes politiques contractuelles comportant un volet sécurité routière (CLS, CLE...) et, plus largement, par le soutien apporté aux actions de sensibilisation émanant de l'ensemble des acteurs de la société civile (au travers des projets "Label Vie" notamment).

(Source : La Documentation française)

 
A.S.C.U.R Formations - Copyright © 2017 - Suivi et création de site Internet kaledo.fr - Contact